Lundi 28 juillet 2014 1 28 /07 /Juil /2014 00:52

couv Backpacker (vraiment la bonne)Vous avez tout lu, tout entendu sur le visa vacances/travail en Australie ?

Vous croulez sous les infos pratiques, les conseils plus ou moins avisés ?

Et si vous faisiez le point en vous plongeant dans le récit d'un Français comme les autres, avec ses doutes et ses certitudes, ses peurs et ses envies, qui comme vous a décidé de tout plaquer pour s'en aller tenter sa chance à l'autre bout du monde ?

Premier roman sur l'univers du visa vacances/travail en Australie, Backpacker Australia s'affirme comme le livre incontournable qu'il vous faut pour partir down under l'esprit tranquille.


Déjà près de 2000 exemplaires vendus... Don't miss out!

 

Si vous souhaitez vous procurer le livre "Backpacker Australia", il vous suffit :


- de passer commande via l'onglet paypal situé dans la colonne de droite de cette page
- ou d'imprimer un Bon de commande-copie-1bon de commande, de le remplir et de l'envoyer, accompagné du règlement par chèque, à l'adresse suivante : Gildas Quellien 90 rue Raynouard 75016 Paris.

 

Backpacker Australia est également disponible dans plusieurs librairies :

A PARIS

L'Harmattan
16, rue des écoles 75005 Paris
Tél : 01 40 46 79 11

Itinéraires
60 rue St-Honoré 75001 Paris
Tél : 01 42 36 12 63

Chemins en pages
121 avenue Ledru-Rollin 75011 Paris
Tél : 01 43 38 15 77

Librairie Eyrolles
55, 57, 61 et 63 boulevard Saint-Germain 75005 Paris
Tél : 01 44 41 11 74


A LILLE

Librairie Autour du monde
65, rue de Paris
59 800 Lille
Tél : 03 20 78 19 33

Bonne lecture!


Le premier livre sur l'univers du visa vacances travail (working holiday) en Australie 

 

Par Backpacker - Publié dans : Présentation
Ecrire un commentaire - Voir les 6 commentaires
Dimanche 27 juillet 2014 7 27 /07 /Juil /2014 00:52

couv-Backpacker--vraiment-la-bonne-.jpgPremier livre sur l'univers du working holiday visa en Australie, Backpacker Australia se veut une invitation au voyage, un stimulateur d’envies d’ailleurs, un manuel pour tous ceux qui se rêvent une vie d'aventurier sans pour autant oser franchir le pas, la preuve par l’écrit que s’évader n’a rien d’une gageure. Pour les autres, les casaniers, ceux que les voyages rebutent, Backpacker n’est rien de plus qu’un pur moment de divertissement, l’histoire d’un jeune, ni moins con, ni plus courageux que les autres, qui tente de survivre un an loin de maman.

 

Backpacker Australia, le premier livre sur l'univers du visa Vacances Travail (Working Holiday) en Australie

Par Backpacker - Publié dans : Présentation
Ecrire un commentaire - Voir les 13 commentaires
Samedi 26 juillet 2014 6 26 /07 /Juil /2014 00:52

Backpacker Australia, le livre incontournable pour tous ceux qui veulent préparer au mieux leur voyage en Australie.

Le récit d'un Français comme les autres parti tenter sa chance à l'autre bout du monde.

Des tranches de vie et des conseils pratiques qui vous donneront un vrai aperçu de ce qui vous attend là-bas.

Par Backpacker
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Vendredi 11 juillet 2014 5 11 /07 /Juil /2014 00:52

On ne quitte pas une vie sans prévenir ceux qui la partagent, sans leur expliquer son choix, sans tenter de se justifier – bien qu’une envie de changement, ça ne se discute pas. Mes amis voyant dans mon départ la perspective d’être logés gratuitement s’il leur prenait l’envie de venir me rejoindre pour trois semaines de congés payés, je n’ai pas eu à m’employer bien longtemps pour les faire adhérer à mon projet.

J’attends de la part de maman davantage de résistance.

- Maman, je viens de me trouver un billet pas cher pour l’Australie.
- L’Australie ?
- Ouais.
- Combien ?
- Mille euros, valable un an.
- Un an ? Mais pour quoi faire ?
- Travailler, visiter, passer du bon temps... Enterrer ma vie d’adolescent, quoi... Avant de revenir et puis de me mettre sérieusement au boulot.
- Et t’as besoin d’un an pour ça ?
- Je sais pas... Je crois bien... Faut que je parle anglais aussi. C’est important pour la suite, l’avenir, un boulot plus intéressant...
- À Londres aussi, on parle anglais... C’est quand même moins loin que l’Australie, non ?
- Justement. Je veux un changement radical, me mettre en danger. Je ne veux pas avoir la tentation de rentrer au moindre coup de blues. Tu vois ce que je veux dire ?
- C’est sûr qu’à ce prix-là, ça ferait cher le coup de blues... Et comment comptes-tu vivre là-bas ?
- J’ai un peu d’argent de côté. En plus, avec mon visa, j’ai le droit de travailler.
- Mais qu’est-ce que tu veux trouver comme travail si tu ne parles pas anglais ?
- Je sais pas, je verrai. Y a toujours des petits boulots pour ceux qui veulent. Et puis tu n’as pas besoin de parler anglais pour faire la plonge.
- Ah ! Parce que tu pars en Australie pour faire la plonge, toi...
- Mais non ! Ce sera juste au début...

Ma mère continue avec ses questions, de plus en plus pointues, de plus en plus embarrassantes, car révélant la fragilité de mon projet. Dissimulant son inquiétude derrière un ton sévère et circonspect, elle me fait douter.

- Et comment tu vas faire pour te loger ? Tu as trouvé un appartement ? Tu connais quelqu’un là-bas ?
- Non.
- Ton père a une cliente qui a de la famille à Melbourne, je crois...
- Je m’en fiche ! J’ai vraiment envie de me débrouiller tout seul.
C’est important, tu sais...
- D’accord, mais c’est quand même bien d’avoir un contact sur place au cas où, non ?
- Certainement...
- Et Sophie ? Qu’est-ce qu’elle en pense de tout ça ? 




Le premier livre sur l'univers du visa vacances travail (working holiday) en Australie 

 

Par Backpacker - Publié dans : Extraits
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Jeudi 10 juillet 2014 4 10 /07 /Juil /2014 00:53

Dans notre chambre - vingt mètres carrés, décoration dépouillée -, dix des douze lits superposés sont déjà occupés. On se contentera des deux du fond, en hauteur, les plus éloignés de l’unique ventilateur qui s’épuise à rafraîchir le local et à chasser la persistante odeur de fauve qui imprègne même les draps supposés propres. Sur le lit en dessous du mien, un grand corps nu et moite, le bras gauche sur les yeux, un bout de drap dissimulant ses parties génitales, semble dormir. Il est midi. La poubelle déborde de cannettes de bière et de parts de pizza desséchées. Déjà, la déprime m’assaille. Un an à dormir dans ce genre d’endroits... Impossible. J’étouffe. De l’air, vite. Je décide de laisser mon Belge - apparemment accablé par le jetlag - reprendre des forces. Fatigué également, je n’ai pourtant pas le cœur à tenter ici une sieste.

Dehors, le soleil n’en finit plus de chauffer les esprits. En un coup d’œil, le spectacle de la rue confirme les présomptions de Farid. Il fait 35°C de plus qu’à Paris et les trottoirs débordent de peaux jeunes et dorées. Je remonte William Street et laisse sur ma droite King Cross, quartier à la réputation sulfureuse : quelques classiques peep show aux devantures criardes et leurs rabatteurs peu convaincants, des vendeurs de kebab dans des boutiques huileuses, deux ou trois toxicos, une ou deux filles de joie… King Cross n’est  ni Harlem, ni Pantin. Ici-bas, la notion de «quartier chaud» semble, à première vue, avoir une acception bien moins dramatique que chez nous.

 

(…)

 

Au croisement Darlinghurst/Oxford Street, la lumière du soleil rejaillit sur les façades rouges, jaunes ou roses d’une ribambelle de  bâtisses cubiques et défraîchies. Je vois alors passer un bus de ville blanc et bleu, une planche de surf dépassant d’une vitre. Sa destination : Bondi Beach, un nom qui sent bon le sable chaud. La circulation aidant, je le rattrape et grimpe dedans à l’arrêt d’après. J’interroge une vieille dame assise à côté de moi. Elle me le confirme, je suis dans le bon bus pour un bain de soleil au bord du Pacifique. Le premier de l’année, un 2 février.



Le premier livre sur l'univers du visa vacances travail (working holiday) en Australie  

Par Backpacker - Publié dans : Extraits
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 11 mai 2014 7 11 /05 /Mai /2014 19:41

En Australie, quoi qu’il arrive, c’est toujours No worries, «pas de soucis», expression qui sonne bon la campagne pour les Américains, mais qui révèle bien l’état d’esprit des gens d’ici. «Tu es perdu ? No worries ! Je vais te montrer ton chemin», peut-on souvent entendre. Dans un genre légèrement différent, et en fonction des circonstances, on pourra également avoir droit à un : «Tu as deux jours de retard dans le payement de ton loyer ? No worries ! Si demain, à 10h00, je n’ai pas l’argent, tes affaires seront sur le palier et j’aurai changé la serrure.» Bref, le No worries est bien la manifestation verbale la plus parfaite du caractère entier et décomplexé des Australiens.

 

Backpacker Australia, le premier livre sur l'univers du visa vacances travail (working holiday) en Australie

Par Backpacker - Publié dans : Extraits
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Samedi 1 février 2014 6 01 /02 /Fév /2014 08:39

En quelques minutes, Farid vient de m’ouvrir les yeux sur d’autres perspectives. Partir se présente désormais comme une évidence. Encore une fois, je me surprends à agir en fonction des autres, à calquer ma vie sur celle du voisin... Si l’idée de quitter Sydney a pu me traverser l’esprit ce matin, au gré d’un réveil contrarié, je ne sais pas si j’aurais été capable de me décider aussi rapidement, sans influence extérieure.

 

Le désert, la terre rouge, Alice Springs, le Top End... Mais qu’est- ce que je fais encore ici, dans une grande ville occidentale, à bosser sur un toit, à côtoyer des Européens et à payer un loyer ? Me voilà redevenu lucide. Un frisson me parcourt le corps. J’ai peur, le temps file. Si je rentrais aujourd’hui, qu’aurais-je à raconter ? Je me réveille enfin. J’ai un pays à découvrir, des souvenirs à construire.

 

Backpacker Australia, le premier livre sur l'univers du visa vacances travail (working holiday) en Australie

Par Backpacker - Publié dans : Extraits
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 22 janvier 2014 3 22 /01 /Jan /2014 19:01

 

 

Au croisement Flinders Street/Oxford Street, un grand écran retransmet les images du point de départ du défilé, apparemment Hyde Park. Gros plans sur un homme en robe de mariée, une motarde au soutien-gorge clouté et deux chippendales affublés de masques de Bush et Saddam. Ça s’annonce varié. Sous la pression montante du public, les barrières s’inclinent mais ne tombent pas. La foule bruyante, compacte, reste disciplinée. Les gars de la sécurité distribuent des bonbons. Le soleil tape encore. Ça sent l’homme. Je m’engage sur Oxford Street. Ou plutôt j’essaye. Dix mètres à la minute. Je marche à contre-courant, la plupart des gens s’éloignant de l’épicentre pour débusquer une place plus au calme. Je persiste.

20h05. Un homme en short noir et marcel rouge passe devant nous, un écriteau à la main : I’m the only gay in the village. C’est le vingt-cinquième en une heure. La blague a fait son temps. Les gens s’impatientent. Plus pour longtemps. Une clameur venant de Hyde Park réveille soudain tout le monde. Des vrombissements de moteurs se rapprochent. Le vacarme s’amplifie. Here they are ! Une trentaine de Harley ouvre la voie. À leurs guidons, des femmes au torse nu. Le ton est donné. Viennent ensuite les premiers chars, représentant chacun une cause bien ciblée : le mariage gay, la décriminalisation de l’homosexualité dans les pays musulmans, le retrait des troupes australiennes du sol irakien. Même les Raéliens sont là pour exiger des excuses de l’Eglise catholique pour ses pratiques homophobes.

Dans cet océan d’extravagance, une jeune fille coiffée d’un chapeau de paille passerait presque inaperçue avec sa pancarte Proud to have two mums.

Par Backpacker
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

PayPal livraison en France

PayPal livraison à l'étranger

Liens utiles

logo AUST RVB2http://www.australia-australie.com/
Le site francophone sur l'Australie : correspondants, carnets de voyages, vols, photos, forums, chat, météo, études...

logohttp://www.e-australie.com
/
Le spécialiste du voyage en Australie


travellersautobarn.jpg http://www.travellers-autobarn.fr/
Achat et location de vans et voitures en Australie

http://www.francaustralia.com
Agence de conseil et d'orientation pour les études en Australie


http://www.radiocampusparis.org/?p=7521 
Emission radio spéciale Australie et visa vacances/travail

Headlogo http://www.superkoala.fr/
Site Spécialisé dans l'aide de l'organisation de voyages en Australie

 

Stagevoyage - Logo         www.stagevoyage.com

Spécialiste des stages en Australie et en Nouvelle Zélande

australie-drapeau1-300x225http://www.enroutepourlaustralie.com/

Suivez l'aventure de Rémy et Matthieu partis un an à l'aventure en Australie

 

Catégories

Recherche

Créer un Blog

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>

Liens

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés